CMF Global Citizen UN

Claretian Missionaries – PROCLADE Internazionale

Building a new world

Écoles catholiques. Mise en réseau ODD 4, 17

par | Avr 21, 2022 | Europa, Europe, Gente, Partners | 0 commentaires

Écoles catholiques. Mise en réseau

De la collaboration à un avenir véritablement durable

Luis Centeno Caballero

Secrétaire général adjoint de la CE,

chef du département juridique de la Fondation de l’enseignement catholique

Conseiller auprès de CONFER, Avocat

Escuelas Católicas (EC) est la marque de la Federación Española de Religiosos de la Enseñanza-Titulares de Centros Católicos (FERE-CECA) et de Educación y Gestión (EyG). Depuis 1957, la FERE-CECA associe les propriétaires de centres éducatifs et EyG les représente sur le plan commercial depuis 1989. Il comprend actuellement 1 976 établissements d’enseignement catholique, dont la plupart bénéficient d’un certain niveau d’enseignement subventionné. La plupart d’entre elles sont des écoles intégrées, c’est-à-dire qu’elles proposent plus d’un niveau d’enseignement. Si nous les séparons par niveaux éducatifs, nous parlerions de 1 756 centres d’éducation infantile, 1 704 centres d’éducation primaire, 1 641 centres d’éducation secondaire (ESO ou formation professionnelle de base) et 776 centres de baccalauréat ou de formation professionnelle intermédiaire ou supérieure, soit 5 877 entités pédagogiques. Elles scolarisent 1 216 907 élèves et emploient 102 948 travailleurs, dont 83 682 enseignants.

Escuelas Católicas représente 15% du système éducatif total et 58% de l’enseignement privé subventionné, ce qui en fait l’organisation la plus représentative de ce secteur.

Luis Centeno Caballero

17 objectifs pour transformer notre monde.

Comme on le sait, les objectifs de développement durable (ODD17) constituent le plan directeur conçu par les Nations unies pour assurer un avenir durable pour tous, à l’horizon 2030. Ces objectifs sont interdépendants et intègrent les défis mondiaux auxquels nous sommes confrontés chaque jour, tels que la pauvreté, les inégalités, le climat, la dégradation de l’environnement, la prospérité, la paix et la justice, entre autres. Afin de ne laisser personne de côté, il est important que nous atteignions chacun de ces objectifs d’ici 2030.

Parmi eux, certains sont particulièrement liés à l’éducation, en soulignant :

« Objectif 4. Assurer une éducation de qualité inclusive et équitable et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie pour tous ».

Si l’on veut parvenir à un développement durable, une éducation de qualité est la pierre angulaire. L’éducation et l’alphabétisation donnent aux gens les outils dont ils ont besoin pour se sortir de la pauvreté et avoir un meilleur avenir. Aujourd’hui, plus de 265 millions d’enfants ne sont pas scolarisés, une réalité que personne ne veut reconnaître.

« Réaliser l’égalité des sexes et l’autonomisation de toutes les femmes et les filles ».

L’égalité entre toutes les personnes, quel que soit leur sexe, est un droit fondamental qui doit être garanti pour atteindre une réelle durabilité. Pour parvenir à l’égalité, les femmes et les filles doivent avoir accès à l’éducation, aux soins de santé, à un travail décent et être en mesure de participer aux processus de décision politiques et économiques.

Encarna Cuenca, présidente du Consejo Escolar del Estado, avec Luis Centeno

Le Pacte mondial pour l’éducation et le programme « Scholas ».

Les écoles catholiques ont rejoint le Pacte mondial pour l’éducation (PME) promu par le pape François avec l’initiative « Ensemble, nous sommes lumière », s’engageant à travailler ensemble avec tous ceux qui partagent nos préoccupations pour transformer le monde.

À cette fin, un itinéraire en six étapes a été élaboré : Connaître, comprendre, analyser et débattre, établir des priorités, mettre en œuvre et partager. Ces étapes sont travaillées dans chaque école et les réflexions, les engagements et les actions du corps enseignant et de la communauté éducative dans son ensemble sont partagés avec le réseau des écoles de l’Institution, avec les écoles voisines et aussi sur les réseaux sociaux, en réponse à l’ODD 17. Il y a actuellement 474 écoles catholiques inscrites au Projet, dont 184 réalisent la phase de partage de l’expérience avec d’autres écoles.

Les cinq domaines d’étude proposés par le pape et sur lesquels on travaille sont les suivants :

1.- Dignité et droits de l’homme.

2.- Fraternité et coopération.

3.- Technologie et écologie intégrale.

4.- Paix et citoyenneté.

5.- Cultures et religions.

Pour sa part, le programme « Scholas » œuvre à la réalisation directe des ODD, par la mise en œuvre et le développement de programmes éducatifs (autour de l’art, du sport et de la technologie) et l’établissement d’alliances stratégiques avec de multiples acteurs sociaux. Elle collabore également en encourageant et en soutenant les propositions des jeunes participant à ses programmes éducatifs qui répondent à des besoins urgents dans leurs communautés. Il est facile de déduire que l’ODD4 est dans l’ADN de « Scholas » depuis sa création, les écoles de quartier de Buenos Aires, il y a plus de 20 ans, un modèle bien connu du pape François.

Enfin, Scholas est membre de la Mission 4.7, une initiative lancée en décembre 2020 qui rassemble des dirigeants du monde politique, universitaire, de la société civile et des entreprises pour accélérer la mise en œuvre de l’éducation au développement durable dans le monde entier.

Pilar Alegría, ministre de l’éducation, avec Luis Centeno

Objectif 17 : Partenariat pour atteindre les objectifs

Il est essentiel de souligner la valeur du partenariat des acteurs, de la somme des forces, pour atteindre les ODD. Ainsi, parmi la liste des objectifs, on trouve un objectif transversal consacré à la collaboration mutuelle.

« Revitaliser le partenariat mondial pour le développement durable ».

Il ne sert à rien de fixer des objectifs louables dans différents domaines s’il n’existe pas d’accords entre tous les acteurs qui doivent participer et être impliqués dans leur réalisation : gouvernements, entreprises privées et citoyens. En effet, les ODD ne peuvent être atteints que grâce à des partenariats et à une collaboration solides.

Pour mener à bien un programme de développement, il est nécessaire d’établir des partenariats inclusifs (aux niveaux mondial, régional, national et local) sur des principes et des valeurs, ainsi que sur une vision et des objectifs partagés, axés en premier lieu sur les personnes et aussi sur la planète, notre maison commune.

En Espagne, la marque Escuelas Católicas travaille intensivement depuis 2005 pour parvenir à une véritable collaboration entre les écoles catholiques. Escuelas Católicas regroupe 2 000 écoles et est formée par l’union de la Fédération espagnole des religieux de l’enseignement (créée en 1957) et de la Confédération des centres d’éducation et de gestion (créée en 1989).

Nous savons que la finalité d’une institution éducative est la véritable base pour mener à bien tout son travail, constituant le fondement de son projet éducatif, qui est partagé avec d’autres institutions lorsque la collaboration souhaitée est promue et obtenue.

Le but, la Mission, se manifeste dans le projet éducatif et dans chacune des personnes qui font partie de l’institution, de multiples façons, en combinant au mieux les variables d’engagement, de responsabilité et de collaboration.

Il est important de souligner que 5 entreprises sur 10 déclarent avoir travaillé dur et intensivement au cours des dernières années pour promouvoir l’ODD 2030. En ce sens, la capacité d’engagement et de collaboration des centres éducatifs catholiques est en train de devenir une référence pour le reste des secteurs, sur la base d’une éducation fondée sur la personne et sur les valeurs chrétiennes, qui mettent en évidence et renforcent les droits de l’homme.

Avril 2022.

Luis Centeno Caballero.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.