Académie de secours de St Claret, Santa. Bamenda. Cameroun, SDD 4 FR


Académie de secours de St Claret (St. Clara), Santa. Bamenda. Cameroun

Une initiative des Missionnaires Clarétains pour donner une éducation holistique et basée sur les valeurs aux jeunes.

 

Nom actuel : Saint Claret Relief Academy

Nom futur : Saint Claret Bilingual Relief Academy

 

Père Jude Thaddeus Langeh cmf

Cameroun, Supérieur majeur

 

 

Collège et lycée, enseignement général, commercial et technique

 

St CLARA Santa est une Académie de secours visant à offrir une éducation secondaire à des milliers de jeunes garçons et filles gravement touchés par la crise anglophone actuelle. Ces jeunes sont privés d'éducation depuis plus de cinq ans maintenant. Les missionnaires clarétains travaillant dans la paroisse Santa, ici dans la région du Nord-Ouest du Cameroun, ont lancé un programme d'aide pour offrir une éducation à ces jeunes qui, depuis des années, aspirent à retourner à l'école.

 

En effet, depuis l'éclatement de la crise anglophone, la société dans cette partie du monde a enregistré de graves dégradations à différents niveaux. Des milliers de familles ont perdu des parents et des soutiens de famille, des terres, des maisons, des propriétés et des moyens de survie. La vie est devenue très difficile, car le niveau de destruction causé par le conflit armé est incommensurable et laisse des centaines de milliers de personnes déplacées à l'intérieur du pays. Cela a inévitablement plongé la société dans une variété de maux, dont la plupart affectent les jeunes : toxicomanie, vols à main armée, violence, grossesses non désirées et adolescentes, avortements et décès, maternité unique et mariages précoces, etc.

Les missionnaires clarétains ont toujours été présents aux côtés des personnes défavorisées de la société. L'appel du Saint Père aux pasteurs de sentir l'odeur des brebis résonne très fort aux oreilles des missionnaires aux périphéries de la société. Par conséquent, nos missionnaires à cette périphérie n'ont rien négligé. En fait, trois ans après le début de la crise, alors que tous les espoirs d'une fin plus rapide étaient devenus désespérés, les missionnaires clarétains travaillant dans la subdivision de Santa ont commencé un programme de secours pour les jeunes privés d'éducation depuis le début de la crise. Malgré le risque grave d'être enlevés, torturés et même tués, nos missionnaires ont courageusement rassemblé des jeunes qui avaient un besoin vital d'éducation.

 

En fait, en collaboration avec quelque 16 hommes et femmes volontaires courageux, nos missionnaires ont lancé l'Académie de secours de St. Claret avec 58 jeunes garçons et filles qui ont bénéficié de l'éducation qui leur était offerte pour l'année académique 2019/2020. Quatre parmi les 58 se sont présentés à l'examen public et l'ont réussi avec 100%, certains ont poursuivi des études supérieures et d'autres, par lacunes financières, sont maintenant sur le marché du travail. Pendant ce temps, le programme de secours a poursuivi son expérience de deuxième année, passant de 58 étudiants à environ 400 étudiants avec un effectif de 29 enseignants pour l'année académique 2020/2021. Environ 86 étudiants se sont présentés à l'examen public et attendent actuellement les résultats.

Cette augmentation exponentielle de 58 étudiants à environ 400 montre clairement à quel point les jeunes ont besoin de ce programme d'aide. En effet, alors que nous préparons la prochaine année académique, des centaines de parents frappent déjà aux portes pour trouver une place pour leurs enfants. Bien que nous voulions les soulager, nous sommes confrontés à de nombreux défis, ce qui rend presque impossible de les servir. Le fait est que nous pouvions à peine accueillir les inscriptions de l'année dernière, et que la demande de cette année est très élevée. Nous notons également ici que, les deux dernières années académiques n'ont offert qu'un enseignement général. En raison des demandes incessantes des parents et de leurs enfants, nous avons ouvert les portes de l'enseignement technique et commercial pour la prochaine année scolaire. Le nombre de jeunes garçons et filles qui demandent à bénéficier de ce programme d'aide augmente chaque jour. Sachant qu'il ne nous reste qu'un mois et demi avant le début de l'année académique, et sachant que nous avons à peine pu accueillir environ 400 étudiants l'année dernière, le problème de l'hébergement devient un besoin urgent.

C'est pourquoi nous avons l'intention de construire un bloc académique qui servira de salles de classe et de bureaux pour l'enseignement secondaire (général, technique et commercial). En outre, conscients de l'insécurité alarmante qui prévaut toujours, et du fait que de nombreux jeunes garçons et filles ont perdu leur maison, leurs parents ou les soutiens de famille, nous avons l'intention de construire des dortoirs pour les garçons et des dortoirs pour les filles. Par conséquent, nous avons également l'intention d'ériger un réfectoire, une chapelle scolaire, une salle polyvalente, une communauté pour les missionnaires clarétains, un quartier pour les enseignants et le personnel et des terrains pour divers sports (football, handball, volleyball, basket-ball, etc.).

 

Avec ces installations, les missionnaires clarétains seront en mesure d'offrir un réel soulagement à la population déjà brisée des régions du Cameroun déchirées par la crise, contribuant ainsi efficacement par l'éducation à arrêter la guerre qui sévit au Cameroun.

 

Père Jude Thaddeus Langeh cmf

Cameroun, Supérieur majeur



Comments