Tous ensemble contre l'accroissement des inégalités HLPF 2021 III FR

 

Tous ensemble contre l'accroissement des inégalités

Miguel Angel Velasco cmf

De l'équipe clarétaine à l'ONU

 

Le thème qui a centré la réflexion et le dialogue de la matinée à l'ONU - New York a été le suivant : Comment pouvons-nous avancer vers la construction de sociétés plus pacifiques, égalitaires et inclusives ? Les ODD abordés étaient : 3, 10, 16, 17, les interactions entre ces objectifs et avec les autres objectifs de l'Agenda 2030. Rappelons ce que sont ces ODD, je vous invite à lire les objectifs de chacun d'entre eux à cette adresse : https://www.globalcmf.com/documentos-2030-agenda-esenfr.

 

Objective 3. Assurer une vie saine et promouvoir le bien-être de tous à tout âge. 

Objective 10. Réduire les inégalités au sein des pays et entre eux.

Objective 16. Promouvoir des sociétés pacifiques et inclusives pour le développement durable,

faciliter l'accès à la justice pour tous et mettre en place des institutions responsables efficaces et inclusives à tous les niveaux. des institutions efficaces et responsables à tous les niveaux.

Le document d'approche du jour s'ouvrait sur ce paragraphe de clarification : " Au niveau mondial, au 25 juin 2021, 179 686 071 cas confirmés de COVID-19, dont 3 899 172 décès, ont été signalés à l'OMS. Au 24 juin 2021, un total de 2 624 733 776 doses de vaccin ont été administrées. Dans le même temps, les progrès réalisés dans de nombreux domaines de la santé et du bien-être, notamment la mortalité maternelle et la vaccination des enfants, sont sur le point d'être inversés. La poursuite de la pandémie de COVID-19 risque également d'accroître les inégalités, tant à l'intérieur des pays qu'entre eux, dans de nombreuses dimensions. Les inégalités de revenus au sein des pays se sont creusées, les ménages à faibles revenus supportant une charge disproportionnée de la pandémie en termes de perte d'emploi ou d'exposition accrue au virus. D'un pays à l'autre, les différences dans les trajectoires de guérison - dues à l'inégalité des ressources fiscales et aussi à l'inégalité d'accès aux vaccins COVID-19 - menacent de creuser davantage les écarts de revenu par habitant entre les économies développées et la plupart des économies en développement".

 

Le dialogue a été modéré par Mme Jan Beagle, Directrice générale de l'Organisation internationale de droit du développement (OIDD). Les panélistes étaient : Mme Armida Alisjahbana, secrétaire exécutive de la CESAP, Mme Gabriela Bucher, directrice exécutive d'Oxfam International, Mme Sarah Cliffe, directrice du NYU Center on International Cooperation, Mme Quarraisha Abdool Karim, directrice scientifique associée du Centre pour le programme de recherche sur le sida (CAPRISA) et professeur d'épidémiologie clinique à l'université de Columbia, M. James K Boyce, chercheur principal au Political Economy Research Institute de l'université du Massachusetts Amherst.

La relation entre les trois ODD (3, 10 et 16) est mise en évidence dans le monde entier ; les panélistes s'accordent pleinement sur ce point. La pandémie, pour ceux qui veulent la voir, a rendu les énormes lacunes de notre monde plus visibles, évidentes et douloureuses. La relation entre les ODD appelle à la création, l'extension ou le renforcement des systèmes de santé publique dans tous les pays ; au développement des systèmes fiscaux dans chaque pays et à la solidarité entre les pays ; au développement des droits à un travail décent ; au renforcement des systèmes et organes gouvernementaux pour préserver la Justice et la Paix ; à l'éradication de la corruption nationale et internationale (cf. ODD 16) et à l'amélioration de la clarté et de la transparence des systèmes financiers et politiques. Tout cela ne peut être réalisé que par une collaboration entre les pays, les Nations unies et la société civile, avec l'Agenda 2030 comme feuille de route. 

 

Une preuve que les différents pays du monde ont compris la nécessité de travailler ensemble pour résoudre les conséquences du COVID-19, sera que les pays et les entreprises faciliteront les vaccins et la vaccination pour tous, "en ne laissant personne de côté" ; On ne peut tolérer que le niveau de vaccination en Afrique soit, à ce jour, de 2 % de la population ; les membres de l'organisation UN - COVAX (Global Access to Vaccines COVID-19), ont une grande expérience dans la distribution de nombreux types de vaccins dans toutes les parties du monde, elle sera donc une pièce indispensable à l'objectif de la vaccination totale.

Les deux autres thèmes abordés lors de cette troisième journée, développés dans l'après-midi, étaient les suivants: 

 

* Comment pouvons-nous soutenir les autorités locales dans la mise en œuvre des ODD et comment pouvons-nous mieux utiliser les examens volontaires locaux ?

* Rétablir les conditions de progrès des ODD dans les pays africains, les pays les moins avancés et les pays en développement sans littoral.

 

Miguel Angel Velasco cmf

De l'équipe clarétaine à l'ONU

Comments