Tisserands de la paix à Chocó, Colombie ODD 5, 16 FR

 

Tisserands de la paix à Chocó, Colombie ODD 5, 16

Tisser la paix : stratégies pour avancer vers la paix à partir de la reconnaissance de la diversité et de l'égalité.

Lina Marcela Muñoz Puerta

Responsable des projets et des services sociaux 

PROCLADE-CORBEAU

 

La Promotion Clarétaine du Développement Colombie Venezuela, en tant qu'œuvre des missionnaires clarétains de la province de Colombie et du Venezuela, mène ses actions dans des régions présentant de sérieuses complexités en matière de Droits de l'Homme, avec un accent particulier sur la zone nord et sud pacifique de la Colombie, zones qui, pour des questions liées à des problèmes structurels de type institutionnel, à la discrimination et aux conflits armés, se situent comme des territoires présentant de grandes carences en matière de santé, d'éducation, d'économie, de sécurité, entre autres aspects indispensables à la réalisation des droits et donc au développement d'une vie digne.

 

Afin d'avancer vers la réalisation des droits et la protection de la vie comme la plus haute valeur et le don, la Mission Clarétaine en Colombie-Venezuela, à travers les projets avec la Proclade Colven contribue à la réalisation de l'ODD16 : Paix, justice et institutions fortes à travers des activités, des projets et des programmes, avec des femmes, des jeunes, des leaders et des dirigeants sociaux tels que : 

 

·  Actions de renforcement organisationnel avec les associations, les collectifs, les organisations et les autorités ethniques.

·     Soutien psychosocial aux victimes du conflit armé, en mettant l'accent sur les femmes victimes des groupes ethniques.

·     Pédagogies pour la paix, gestion des conflits, résistance pacifique, accords de paix en Colombie.

·      Documentation des violations graves des droits de l'homme pour l'applicabilité des droits collectifs dans le Chocó.

·      Plaidoyer sociopolitique auprès des acteurs de l'église, de la coopération, des droits de l'homme et de l'État.

Il convient de noter que certains des points forts les plus représentatifs du travail effectué au cours des cinq dernières années contribuent à la réalisation de l'ODD16 : La paix, la justice et les institutions fortes sont les expériences menées avec les femmes dans la région Pacifique de la Colombie, où les projets sont mis en œuvre dans le cadre de l'approche de la sécurité humaine, un aspect qui a permis de répondre de manière globale à certains des défis les plus urgents des femmes afro-descendantes, indigènes et métisses à Carmen del Darién et Riosucio dans l'atrato du Chocoan inférieur (Pacifique Nord), à Tagachí et Arquía dans l'atrato du Chocoan moyen (Pacifique central) et dans la zone rurale de Tumaco (Pacifique Sud). En ce sens, des actions telles que celles présentées ci-dessous ont fait partie de cette stratégie de consolidation de la paix avec une approche d'égalité des sexes, qui, en juin 2021, a eu un impact sur plus de 400 femmes :  

En ce qui concerne le travail axé sur l'égalité et les femmes, au cours des cinq dernières années, nous avons obtenu des résultats réjouissants qui nous motivent à poursuivre notre travail :

 

·      Plus de 500 femmes afro-descendantes et autochtones dotées de capacités de leadership et de protection communautaire entre 2015 et 2020.

·      100 leaders masculins formés à l'équité de genre et à la génération d'opportunités à partir de l'égalité et de la protection de la communauté entre 2018-2019.

·      200 femmes issues de communautés rurales formées à l'entrepreneuriat, à l'innovation et à la finance de base par le biais de cours diplômants en accord avec une université. 

·   300 femmes formées entre mai 2020 et juin 2021 en matière d'environnement et de durabilité, d'entrepreneuriat, de finance et de comptabilité pour l'entrepreneuriat féminin, de communication pour les organisations sociales et d'innovation sociale. 

·     Accompagnement et équipement de 24 initiatives d'entreprenariat menées par des femmes afro-descendantes, indigènes et métisses, bénéficiant à l'économie de plus de 100 foyers de groupes ethniques dans les départements d'Antioquia, Chocó et Nariño.

·   Permettre 15 espaces de mémoire historique et de collaboration pour le traitement émotionnel de 300 femmes victimes du conflit armé à Chocó entre 2015-2020.

·      Diagnostics et recherches sur l'économie locale, la protection, les violations graves des droits de l'homme, etc.

·      Réalisation d'un rapport sur les effets psychosociaux sur les femmes de Chocó dans le contexte du conflit armé, intégré à la Commission pour la clarification de la vérité sur le conflit armé en Colombie et à la Commission de vérité interethnique du Pacifique.

·      Signature d'un pacte de volontés entre le conseil municipal de la municipalité de Riosucio, le secrétaire au développement communautaire, les déléguées des femmes afro-descendantes, les déléguées des femmes autochtones et l'église catholique locale pour la conception et le suivi d'un plan d'action qui contribue à une politique publique pour les femmes de Riosucio-Chocó entre 2020-2021.

·      Travail articulé avec les organisations locales, les autorités ethniques, les agents de la coopération et de l'église, les collectifs et entreprises de femmes, les institutions publiques.

Une approche globale a été envisagée, dans laquelle les capacités de leadership des femmes sont renforcées, la prévention de la violence et des risques sociopolitiques dans leurs territoires et l'incitation au travail collaboratif à travers la récupération/le renforcement des initiatives de subsistance des femmes, étant donné qu'elles ont été particulièrement touchées par les facteurs structurels et la guerre ; dans ce sens, nous considérons que pour avancer vers la paix et la justice, il est essentiel de générer une sensibilisation/éducation autour des droits de l'homme, mais aussi de faciliter les outils concrets qui mènent à la réalisation de ces droits. Passer des paroles aux actes.

 

Lina Marcela Muñoz Puerta

Responsable de projets et de services sociaux 

PROCLADE-CORBEAU

 


 


 

Comments