Consommation responsable: l'austérité de la vie (ODS 12) FR

 

Consommation responsable: l'austérité de la vie  (ODS 12) 

L´Agenda 2030


4.      L'Agenda 2030, Consommation responsable (ODS12) 


Conformément à ce qui précède, (l'austérité de la consommation responsable, ce n'est pas de dépenser moins mais de dépenser mieux), nombreux sont les objectifs de développement durable qui abordent directement ou indirectement cet aspect et qui nous impliquent et nous interpellent tous en tant que citoyens de la Maison commune. Nous en avons choisi deux parce qu'ils nous semblent refléter au mieux le thème ci-dessus : 

 

Objectif 10 : Réduire les inégalités au sein des pays et entre eux

Réduire les inégalités et veiller à ce que personne ne soit laissé pour compte fait partie intégrante de la réalisation des objectifs de développement durable.

 

L'inégalité au sein des pays et entre eux est une préoccupation constante. Malgré quelques signes positifs en faveur de la réduction des inégalités dans certains domaines, tels que la réduction des inégalités de revenus dans certains pays et le statut commercial préférentiel dont bénéficient les pays à faible revenu, les inégalités persistent.

 

COVID-19 a intensifié les inégalités existantes et a surtout touché les communautés pauvres et les plus vulnérables. Elle a mis en évidence les inégalités économiques et les fragiles filets de sécurité sociale qui laissent les communautés vulnérables subir les conséquences de la crise.  Dans le même temps, les inégalités sociales, politiques et économiques ont amplifié les effets de la pandémie.

 

Sur le plan économique, la pandémie de COVID-19 a considérablement augmenté le chômage mondial et réduit considérablement les revenus des travailleurs.

 

COVID-19 met également en péril les progrès limités qui ont été réalisés en matière d'égalité des sexes et de droits des femmes au cours des dernières décennies. Dans pratiquement tous les domaines, de la santé à l'économie, de la sécurité à la protection sociale, les effets de COVID-19 ont exacerbé la situation des femmes et des filles simplement en raison de leur sexe.

 

Les inégalités se creusent également pour les populations vulnérables dans les pays dont les systèmes de santé sont moins performants et dans les pays confrontés à des crises humanitaires existantes. Les réfugiés et les migrants, ainsi que les peuples indigènes, les personnes âgées, les personnes handicapées et les enfants sont particulièrement exposés au risque d'exclusion. En outre, les discours de haine ciblant les groupes vulnérables sont en augmentation.



Objectif 12 : garantir des modes de consommation et de production durables

La consommation et la production mondiales (les forces motrices de l'économie mondiale) dépendent de l'utilisation de l'environnement et des ressources naturelles d'une manière qui continue à avoir des effets destructeurs sur la planète. Les progrès économiques et sociaux réalisés au cours du siècle dernier se sont accompagnés d'une dégradation de l'environnement qui met en danger les systèmes mêmes dont dépend notre développement futur (et même notre survie).

 

Voici quelques faits et chiffres :

·    Chaque année, on estime qu'un tiers de tous les aliments produits - l'équivalent de 1,3 milliard de tonnes d'une valeur de près de 1 000 milliards de dollars - finit par pourrir dans les poubelles des consommateurs et des détaillants, ou par se gâter en raison de mauvaises pratiques de transport et de collecte.

· Si tout le monde remplaçait ses ampoules par des ampoules à faible consommation d'énergie, on économiserait 120 milliards de dollars par an.

·      Si la population mondiale atteint 9,6 milliards de personnes en 2050, il faudrait l'équivalent de près de trois planètes pour fournir les ressources naturelles nécessaires au maintien des modes de vie actuels.

 

La pandémie de COV-19 donne l'occasion aux pays d'élaborer des plans de relance qui permettront d'inverser les tendances actuelles et de modifier nos modes de consommation et de production pour un avenir plus durable.

 

La consommation et la production durables consistent à faire plus et mieux avec moins. Il s'agit également de dissocier la croissance économique de la dégradation de l'environnement, d'accroître l'efficacité des ressources et de promouvoir des modes de vie durables.

 

La consommation et la production durables peuvent également apporter une contribution substantielle à la réduction de la pauvreté et à la transition vers des économies vertes et à faible émission de carbone.



Groupe CLIP. Les laïcs clarétains

Région Nord de l'Espagne

 

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Comments