L'ONU a dans l'Agenda 2030 la meilleure réponse à la COVID-19 FR




L'ONU a dans l'Agenda 2030 la meilleure réponse à la COVID-19

 

Nous célébrons le 75ème anniversaire de la fondation des Nations Unies. D'autre part, après une période de mise en œuvre et d'examen des résultats, l'ECOSOC avait l'intention de présenter des améliorations dans les procédures de mise en œuvre de l'Agenda 2030. Depuis que la pandémie COVID-19 a été déclarée en janvier-février 2020, tout est teinté de "virus". Il ne pourrait en être autrement.

 

Six mois seulement se sont écoulés et nous avons déjà plus d'un demi-million de décès dus au coronavirus. Les conséquences sur la santé, l'éducation, le commerce, l'emploi, la dette, l'inégalité sociale au sein des pays et entre eux, les emplois atypiques, la violence domestique, sont dévastatrices. On estime que 400 millions d'emplois ont été perdus : 18% en Amérique, 13% en Europe et en Asie centrale, 13,2% au Moyen-Orient, 12,1% en Afrique.

 

La première journée du Forum politique de haut niveau (FHN) sur la mise en œuvre de l'Agenda ODS2030 a clairement relevé le défi d'assumer et d'intégrer les conséquences de la COVID19 dans l'élaboration de l'Agenda. Le programme officiel et non officiel des deux prochaines semaines aborde cette question sous tous les angles possibles.

 

Le message est clair : la réalisation des objectifs a été lente mais bien engagée. Le nombre de pays déterminés à mettre en œuvre l'Agenda 2030 par des mesures juridiques est en nette augmentation. Bien que des problèmes tels que l'inégalité sociale et la pauvreté s'aggravent, d'autres paramètres, tels que le décès des femmes enceintes ou des enfants de moins de cinq ans, s'améliorent nettement. Le COVID-19 a stoppé les améliorations dans leurs traces, a aggravé la réalité et nous conduit à une situation sociale et internationale extrêmement difficile.

 

Face à cette réalité, l'ONU et son ECOSOC (Conseil économique et social), matrice de l'Agenda 2030 et responsable de son suivi, affirme que la voie du redressement de l'humanité passe par un MULTIRATERALISME qui reprend l'Agenda 20303 des objectifs de développement durable, comme "feuille de route". En fait, si nous analysons les raisons et les conséquences de la COVID-19, nous trouvons les problèmes et les urgences qui ont donné lieu à la formulation des 17 SAO, en guise de réponse.

 

Nous sommes donc au début d'un HLPF sur l'Agenda 2030, ce qui est atypique. Ou plutôt, réaliste et incarné, qui s'approprie la situation actuelle du monde, en intégrant, directement, le COVID-19 et ses conséquences au centre de l'analyse de l'ODS2030. La question de ces semaines de HLPF pourrait être: Comment répondre, à partir de l'Agenda 2030, à la situation créée par le COVID-19? Objectif: restaurer le monde dévasté et changer les structures, les valeurs et les manières d'agir, afin que cela ne se reproduise plus.

 

Miguel Angel Velasco cmf

cmfUNteam

 

 

 Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Comments