L'éducation : le levier du changement. ODD 4. FR



IIIe Congrès des éducateurs clarétains. Bangalore. India

L'éducation: le levier du changement


Miguel Ángel Velasco cmf

Docteur en pédagogie


Éduquer pour une citoyenneté mondiale engagée C'était le titre d'un article précédent de ce blog. Je suppose que certains pourraient penser que l'idée n'est pas mauvaise, mais il était nécessaire de la rendre un peu plus concrète. C'est ce que j'ai l'intention de faire maintenant. Comprendre et se sentir citoyens du monde responsables signifie, outre un défi spectaculaire, un changement de paradigme. On pourrait le comparer au néolithique, un changement qui a eu lieu au cours de siècles similaires, sur tous les continents. Des citoyens du monde, sensibles à ce qui arrive à cette humanité composée de plus de 7 milliards de personnes et de 195 pays.

 

Un nouveau paradigme

 

Comment faire en sorte que ce changement de paradigme atteigne, progressivement, tous les habitants de la terre ? Les Nations unies, par le biais du programme de développement durable, ont proposé un changement très important pour notre monde ; je ne pense pas que les 17 objectifs et les 169 cibles seront atteints d'ici 2030, mais ils indiquent une véritable voie de changement, précisément en raison de leur complexité et de leur ambition. Non, nous ne parviendrons certainement pas à ce qu'en 2030 tous les habitants de la terre se sentent citoyens du monde, mais nous aurons commencé à rendre cela possible. Je ne m'attarderai pas sur ce qui a été dit ailleurs : le changement climatique, les migrations, le commerce, les médias, COVID-19, nous présentent un monde de plus en plus global, nous demandant des changements urgents.

 

Tout au long de l'histoire, l'éducation a été comprise comme un moyen de transmettre, d'une génération à l'autre, tout ce qui est vraiment important pour vivre. Le contenu technique et scientifique est absolument nécessaire pour le maintien et le développement des cultures ; il constitue un élément indispensable de l'éducation. Mais si nous parlons d'éducation dans un sens plus original et plus profond, il y a des contenus éducatifs qui cherchent à offrir des modèles et des récits pour interpréter et donner un sens à l'existence ; il y a aussi des contenus plus directement liés aux valeurs et aux attitudes qui construisent ou détruisent ce que chaque culture considère comme fondamental pour vivre. Les processus éducatifs sont essentiels à la transmission des changements profonds et des paradigmes interprétatifs de la réalité. Eh bien, vivre de la clé de la citoyenneté mondiale implique de concevoir le monde, chaque personne et nous-mêmes, d'une manière différente ; cela nous permettra de savoir ce que nous avons à faire et comment interpréter le monde.

 

Bien entendu, ces processus de changement doivent être envisagés tout au long de notre vie, à l'âge de 10, 20 ou 80 ans. Quoi qu'il en soit, bien que les principes que je vais proposer puissent être utilisés pour les processus éducatifs à tout âge, ils s'adressent particulièrement à l'éducation infantile, primaire et secondaire. Comme je l'ai déjà dit, le changement de Citoyens du monde ne sera pas réalisé d'ici 2030. Se concentrer sur l'enfance, l'adolescence et la petite jeunesse a sa raison d'être ; regardons quelques chiffres.

Claretians : construire la plus belle ville


Une grande responsabilité

 

Les dernières données (2011) de l'école catholique montrent qu'elle dessert 57 millions d'élèves. Afrique : 22 129 566 ; Asie : 14 086 827, Amérique : 11 734 123, Europe : 8 468 014 et Océanie : 1 194 406. Les données desMissionnaires Clarétains (2014) ont la même tendance croissante que dans l'ensemble de l'Église, en particulier en Asie et en Afrique : 100 136 étudiants ; Afrique : 4 753, Amérique : 33 646, Asie : 41 935, Europe : 19 802. La majorité des élèves de nos écoles clarétaines dans des pays comme l'Inde, celui qui connaît le plus grand nombre et la plus forte croissance, ne sont pas catholiques (seulement environ 2 %). L'Église catholique et, en particulier, les Missionnaires Clarétains, ont une grande possibilité et une grande responsabilité dans la mise en œuvre des processus éducatifs vers une Citoyenneté Globale Responsable. Une attitude envers la vie qui peut être enseignée et apprise.

 

L'Agenda 2030 nous donne les orientations à suivre

 

L'adoption de l'Agenda 2030 des objectifs de développement durable nous permettra d'orienter les efforts des clarétains dans la même direction, quelle que soit la religion ou l'appartenance religieuse de nos étudiants. En outre, l'Agenda 2030 est un lieu de dialogue, de collaboration et d'effort commun entre les agents de la société civile, chaque État-nation et les organisations supranationales. L'Agenda 2030 est un véritable POINT DE RENCONTRE ET DE COLLABORATION entre ceux d'entre nous qui doivent être des agents de changement. Pour nous, avec une idéologie ou un "livre de valeurs" pour les catholiques dans les centres éducatifs, l'encyclique Laudato Si devrait être "l'âme" de l'Agenda 2030 ; le pape François a mis en évidence à de nombreuses reprises la cohérence et la complémentarité entre Laudato Si et l'Agenda 2030, pour les catholiques. Les dirigeants des grandes religions ont fait de même, en se référant à l'Agenda 2030 et à leurs croyances respectives.


Agenda 2030. Ressources


Quels sont les vecteurs fondamentaux sur lesquels travaille l'Agenda des ODD 2030 et quels devraient être les axes de ce domaine de développement curriculaire, la citoyenneté mondiale, dans nos centres éducatifs ? Le préambule du document des Nations Unies et le pape François lui-même nous facilitent la tâche en regroupant les 17 ODD avec leurs 169 objectifs en cinq groupes dont les noms commencent par la lettre "P". Personnes, Planète, Prospérité, Paix et Associations (Partenariat).


Quels sont les vecteurs fondamentaux sur lesquels travaille l'Agenda de l'ODS 2030 et quels devraient être les axes de ce domaine de développement curriculaire, la Citoyenneté Globale, dans nos centres éducatifs ? Le préambule du document des Nations unies et le pape François lui-même nous permettent de regrouper plus facilement les 17 ODS avec leurs 169 objectifs en cinq groupes dont les noms commencent par la lettre "P". Personnes, planète, prospérité, paix et partenariat

 

Le premier groupe d'objectifs (SAO), PEOPLE, rassemble l'esprit des objectifs du Millénaire pour le développement ; il veut mettre au centre de tout non seulement une vie digne, mais une vie véritablement humaine, permettant le développement de tout son potentiel. Objectifs : pauvreté, faim, bien-être, éducation, respect de l'égalité.


Le deuxième groupe fait référence à la PLANETE, notre maison commune, le lieu où nous, les êtres humains, faisons partie - Objectifs : assainissement de l'eau, consommation-production durable, changement climatique, écosystèmes marins, écosystèmes terrestres.

 

Le troisième groupe est celui de la PROSPÉRITÉ. Le développement durable, présent tout au long de l'Agenda, est particulièrement présent dans le groupe de SAO qui cherche une vie meilleure pour tous, la PROSPÉRITÉ. Objectifs : accès à l'énergie, croissance soutenue et inclusive, infrastructures résistantes, réduction des inégalités.


L'ODS 16 parle de PAIX et de JUSTICE, l'objectif où les droits de l'homme résonnent le plus fortement ; un objectif qui a été introduit face aux réticences d'un Conseil de sécurité qui a compris la paix et la guerre comme son thème exclusif.


Le tout se termine par l'ODS 17, PARTENARIATS. Nous devons tous collaborer avec chacun, dans la mesure de nos possibilités et de nos compétences, pour réaliser l'Agenda 2030.

 

Cinq vecteurs qui doivent être façonnés, dans chaque zone géographique de la Congrégation, dans des projets d'éducation, véritablement inculturés, qui ouvrent les étudiants à se sentir citoyens du monde, à le transformer "sans laisser personne derrière". Nous devons concrétiser, dès le début, l'un des principes de l'Agenda 2030 : les 17 ODS, interdépendants et dans leur ensemble, sont "pour tous les pays du monde".


Du point de vue de l'action pédagogique, le plus approprié serait de combiner des objectifs, des actions et des expériences qui sont liés entre eux : connaissances rationnelles-réfléchies ; actions de contact et d'engagement ; relation affective avec des situations et des personnes. Il comprendrait : le travail de groupe d'apprentissage et de recherche ; le système d'analyse de la réalité que pose la résolution des problèmes ; le travail pour des projets impliquant des personnes, des SAO, des cultures, etc. Les éducateurs, à tout moment, doivent accompagner les élèves dans la découverte progressive de ce que signifie être un citoyen engagé dans le monde ; on ne peut pas accompagner ce que l'on ne vit pas, donc un des premiers objectifs doit être d'"éduquer les éducateurs" dans cette sensibilité. Il n'y a pas de place, dans cet article déjà long, pour développer ces idées, laissons cela pour une autre fois.

 

De notre charisme clarétain

 

Terminons par une citation du XXVème Chapitre Général des Missionnaires Claretains. Dans son document final sont rassemblées les 6 caractéristiques qui définissent le charisme clarétain dans le moment présent. Toutes les activités des clarétains et tous les clarétains doivent être reconnus pour vivre ces six caractéristiques. Eh bien, l'un d'entre eux est celui de "Envoyé pour évangéliser et écouter les pauvres", qui rassemble au numéro 51 ce qui suit : "Nous sommes indignés et émus par le fait qu'en cette époque de tant de progrès scientifiques et technologiques, il y ait une majorité d'hommes et de femmes qui vivent leur vie quotidienne de manière précaire ; qu'avec tant de ressources, une économie d'exclusion et une culture de la mise au rebut prévalent ; que l'indifférence se mondialise (cf. GS 53-54). Comme évangélisateurs, nous voulons être "des instruments de Dieu pour la libération et la promotion des pauvres" (GS 187) et trembler avec miséricorde devant la douleur des autres (cf. GS 193), afin de devenir une Congrégation pauvre pour les pauvres (cf. GS 198), qui se laisse évangéliser par eux et évangélise avec eux". Le même document indique, avec une autre des six caractéristiques, de "faire avec les autres" : "Avec toute l'Eglise et ceux qui cherchent la transformation du monde".

 

Miguel Ángel Velasco cmf

Docteur en pédagogie

Membre de la cmfUNteam

(Traducteur: Hans Boussougou cmf)


Comments