Sur le terrain: Chocó. La pauvreté. ODD1 FR


Sur le terrain : Chocó. La pauvreté. ODD1

Lina Marcela Muñoz
Sociologue. Politiques pour l'égalité
Directeur PROCLADE COLVEN

La Colombie est un pays qui compte 32 départements et 1 102 municipalités ; tant le gouvernement national que les gouvernements départementaux et municipaux doivent relever le défi de planifier et de mettre en œuvre des actions visant à respecter la SAO dans les territoires par le biais de leur intégration dans les instruments de planification territoriale, de telle sorte que des ressources de tous types soient engagées. C'est le cas du département du Chocó pour le mandat actuel du gouvernement entre 2019-2023, qui propose l'ODS comme une politique transversale.

Le département du Chocó est un territoire ethnique qui compte 30 municipalités et une population de 544 764 habitants. Le territoire est composé à 96 % de 683 territoires collectifs de communautés noires et de 125 resguardos de peuples indigènes. Selon le DANE, 55,4 % de la population totale du département vit dans les zones rurales et 44,6 % dans les zones urbaines. 
Malheureusement, ce territoire est le premier à connaître des problèmes en Colombie, un problème qui est lié à son traitement tout au long de l'histoire comme une zone de garde-manger de ressources naturelles, qui ne méritait pas la présence et les investissements des gouvernements pour la réalisation de la citoyenneté, étant la Mission de Claretian, qui avec sa présence dans l'aube du S. La Mission de Claretian, avec sa présence au début du XXe siècle, a contribué à la construction de communautés, d'organisations paysannes et ethniques, d'écoles, parmi beaucoup d'autres travaux qui ont permis à la communauté de Choco de faire face à de graves problèmes sociaux, même en plus de 70 ans de conflit armé, en promouvant des stratégies pour éloigner les gens de la guerre sanglante, même aujourd'hui avec un accord de paix à haut risque.

Ainsi, avant l'agenda de la SAO 2030, on pouvait dire beaucoup de choses sur le Chocó, car il reste beaucoup à construire pour parvenir à un développement durable avec respect et protection des formes de vie du centre. Dans les prochains jours, nous présenterons une analyse des avancées et des défis du département à partir de la méthodologie 5P, dans ce cas nous nous limiterons à l'axe PERSONNES ou 1P qui comprend les cinq premières SAO, c'est-à-dire : Élimination de la pauvreté, Faim zéro, Santé et bien-être, Éducation de qualité et Égalité des sexes, dans le but de comprendre en partie la réalité complexe à laquelle le Chocó fait face et d'oser rêver de stratégies qui contribuent à la réalisation d'une vie digne pour tous les Chocolais. 

ODS 1- EFFONDRER LA PAUVRETÉ : Mettre fin à la pauvreté sous toutes ses formes dans le monde
Le problème de la pauvreté dans le Chocó nous renvoie à une dette que le pays a envers la société chocolaise, car il s'agit d'un drame historique qui continue à se perpétuer comme conséquence de l'abandon de l'État et du pillage. Selon les données fournies par les organismes publics, notamment par le DANE lors du dernier recensement de la population en 2017, le département du Chocó a le taux le plus élevé de besoins fondamentaux non satisfaits - UBN du pays situé à 79,19%, contre 27,78% de la moyenne nationale. En ce qui concerne l'indice de pauvreté, il atteint 58,7 % alors que la mesure nationale est de 26,9 % ; l'indice d'extrême pauvreté est de 32,7 %, alors qu'au niveau national il était de 7,4 %, le coefficient de Gini est de 0,566 et le chômage est supérieur à 9,8 %. Ces données montrent une situation désastreuse pour une population qui fait l'objet d'une attention particulière comme les groupes ethniques.

Conformément à l'ODS1, on constate que le pourcentage d'affiliation au système de sécurité sociale dans le domaine de la santé est de 89,4% (2016), couverture qui est obtenue par l'affiliation obligatoire par le biais du système SISBEN bien qu'il n'existe qu'un hôpital de second niveau (hospitalisation, médecine interne, gynécologie et obstétrique, chirurgie générale, pédiatrie, anesthésiologie et dentisterie) pour un département qui compte environ 520 000 habitants, par contre on constate que 20. 5 % de la population salariée cotise au régime de retraite et 18 % de la population salariée est affiliée à une société de gestion des risques professionnels, ce qui reflète le niveau élevé d'informalité dans le département.

DÉFIS POUR LES ODS1 :

Pour atteindre ses objectifs en matière de SAO1 au niveau national, le gouvernement s'appuie sur les trois propositions suivantes : 1) Investir entre 2018 et 2022 dans le Pacte d'équité du Plan national de développement, qui espère réduire la pauvreté multidimensionnelle de 2,5 millions de personnes ; 2) La pauvreté monétaire, qui espère sortir 2,9 millions de personnes de la pauvreté monétaire et 1,5 million de la pauvreté monétaire extrême, entre 2018 et 2022, mais n'explique pas sa stratégie ; et 3) Multiplier par plus de quatre la politique publique ciblée appelée Jeunesse en action, qui soutient financièrement les jeunes en situation de pauvreté et de vulnérabilité. La couverture sera portée de 123 000 à 500 000 places. 

Pour la région Pacifique (région bio-géographique de la Colombie), le gouvernement propose de réduire la pauvreté de 19 %. 9 points par l'application de ces trois points, il est cependant évident que le conflit armé, le trafic de drogue, l'usurpation de territoires, l'absence effective d'institutions (au-delà du pied de la force), ainsi que l'illégalité, l'informalité et la précarité de l'emploi qui repose principalement sur l'exploitation des ressources naturelles (pêche intensive dans les zones maritimes protégées, ), des métiers qui se développent dans des territoires collectifs dépouillés ou acquis illégalement, touchant des communautés indigènes et d'origine africaine ou des zones naturelles protégées, qui sont le reflet de la crise sociale, environnementale et humanitaire déjà permanente dans le département.

Comme la responsabilité de la mise en œuvre des politiques publiques avec une approche SAO incombe aux municipalités, le Chocó doit relever un défi majeur pour s'attaquer à tous les problèmes liés à la lutte contre la pauvreté, car ce sont les municipalités qui ont les budgets les plus bas du pays et qui sont confrontées aux défis sociaux, économiques, culturels et politiques les plus complexes de la nation.

Parmi les stratégies proposées dans l'agenda 2030 en Colombie figure la mise en œuvre de l'accord de paix signé en 2016 entre le gouvernement et les FARC. Les évaluations jusqu'en 2019 de l'état de mise en œuvre de l'accord par l'Institut Kroc d'études internationales sur la paix de l'Université de Notre Dame et le rapport du Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, La Colombie est loin d'atteindre les objectifs qu'elle s'est fixés, ce qui reflète le manque de volonté politique du gouvernement pour les réaliser.

Lina Marcela Muñoz
Sociologue. 
Spécialiste des politiques publiques pour l'égalité
Directeur PROCLADE COLVEN


Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Comments